5 erreurs que vous ne devez pas commettre quand vous arrosez vos plantes

Arroser est une tâche quotidienne pour tous ceux qui possèdent des plantes à la maison. Mais le fait que nous arrosions régulièrement ne signifie pas que nous arrosions bien. Souvent, nous commentons des erreurs dues à l’ignorance. C'est pour quoi, aujourd'hui, nous allons nous pencher sur cette nécessité vitale et vous présenter les erreurs les plus communes au niveau de l’arrosage des plantes. Nous en avons probablement tous commis au moins une.

Traiter toutes les plantes de la même façon

Une des erreurs les plus fréquentes chez les débutants est de traiter toutes les espèces de la même façon. Les plantes ont différents besoins en matière de lumière, de température, d'humidité ambiante et d'eau, entre autres facteurs.

Un exemple illustratif de ceci pourrait être de placer sur une terrasse, en plein soleil de juillet, une plante comme un hortensia. Si celui-ci survit par miracle, ce sera uniquement grâce à l'arrosage et à la pulvérisation quotidienne d'eau sur ses feuilles. Par contre, n'importe quel cactus survivra parfaitement dans les mêmes conditions en n'étant arrosé qu'une fois par semaine.

Renseignez-vous sur la biologie de vos plantes pour savoir par où commencer.

Tous les cactus et les plantes vasculaires sont des végétaux qui n'ont pas besoin de beaucoup d'eau. La majorité des plantes aromatiques, à l'exception de la menthe, sont pareilles. Au niveau des arbres, les acacias, les pins et les arbres du genre « prunus » possèdent aussi cette particularité.

Liste de plantes qui n'ont pas besoin d'être souvent arrosées:

Plantes n'ayant pas besoin d'être beaucoup arrosées

- Les cactus et les plantes grasses: figuier de barbarie, echeveria, Apténie, aloe, disphyma, Griffe de sorcière(carpobrotus) …

- Les plantes aromatiques: romarin, lavande, sauge, thym, ciste, santoline…

- Les plantes grimpantes: bougainvillée, vigne vierge, chèvrefeuille…

- Les herbacées: Pourpier, géranium, œillet chinois, gazania, pennisetum…

- Les arbustes: rosier, Buisson ardent, yucca, adelphie, lantanier, hibiscus, laurier-tin…

- Les plantes d'intérieur: Epipremnum aureum, sansevière, cheflera, dracena, aspidistra, alpiste roseau, kentia…

- Les arbres: amandier, mimosa, chêne vert, mûrier, cyprès, thuya, olivier, figuier, arbousier…

Certaines espèces développent facilement des problèmes au collet et à la base de la tige alors que d'autres en auront au niveau des feuilles. Pour éviter cela, il faut toujours arroser avec précaution, en mouillant la terre mais pas la plante. Certaines espèces sont particulièrement sensibles et doivent être arrosées en plaçant un plateau avec de l'eau sous le pot. Souvenez-vous de le retirer après un certain temps, car la plante aura absorbé ce dont elle a besoin. Parmi les plantes qui doivent être arrosées de cette façon, on trouve: les clivias, les cyclamens, les spatiphilium ou violettes africaines.

Les plantes acidophiles, en revanche, ont d'autres nécessités. Ces plantes ont besoin d'un sol acide et l'eau du robinet trop riche en calcaire ne leur convient pas car elle augmente le pH du substrat. Pour éviter ce problème, vous pouvez utiliser de l'eau de pluie ou de l'eau distillée pour l'arrosage. Une autre possibilité est de contrecarrer l’effet alcalin de l’eau avec quelques gouttes de vinaigre ou de jus de citron.

Oublier d'arroser les plantes

La disphyma crassifolium est une plante vasculaire à la floraison spectaculaire qui n'a pas besoin d'être beaucoup arrosée.

Il est évident que les plantes doivent être arrosées à une certaine fréquence alors que, parfois, nous oublions que nous en avons à la maison. Elles ne peuvent pas nous réclamer de l'eau et, quand nous y pensons, leurs feuilles sont déjà fanées, ridées et jaunies - dans le pire des cas, il n'y a déjà plus de feuilles.

Si vous arrosez manuellement,  le mieux est que vous établissiez une routine pour ne pas les négliger. Le week-end ou les jours fériés, tôt le matin, sont de bons moments pour prendre soin de vos plantes, parce que vous serez moins occupé à ce moment-là. Si vous êtes très tête en l'air, faites comme moi et mettez un rappel sur votre téléphone portable. Quel que soit le système que vous choisirez, ce qui importe, c'est que vos plantes n'aient pas systématiquement soif car elles finiront par tomber malades.

En cas d'absence prolongée, il est probable que vous retrouviez vos plantes dans un état lamentable si vous n'avez pas pris vos précautions. Si la situation n'est pas trop grave, il existe des solutions.

Pour récupérer une plante qui a perdu toutes ses feuilles à cause de la sécheresse, arrosez-la abondamment. Pour cela, vous devez submerger le pot dans un récipient rempli d'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles et bulles puis le retirer en croisant les doigts. Espérons que votre plante ait des réserves et que vous soyez revenu à temps. Si c'est le cas, elle refera des bourgeons. Mais ne le faites plus jamais.

Automatiser l'arrosage de votre jardin ou de votre terrasse est la meilleure option. Vous vous éviterez du travail et pourrez vous absenter sans problème.

Vous voulez vous libérer de l'arrosage des plantes? Pour cela, connectez un système d'arrosage automatique au robinet de votre terrasse.

Les hydro-jardinières ou bacs auto-arrosés sont une autre possibilité, parfaite pour les plantes d'intérieur. Remplissez le réservoir attenant et votre plante se chargera elle-même d'extraire l'eau dont elle a besoin.

Les plantes d'extérieur doivent de préférence être arrosées aux premières heures du matin. Ainsi, les racines profiteront mieux de l'humidité. Si vous utilisez des asperseurs ou des diffuseurs pour arroser, cela vous permettra d'éviter les champignons.

Toujours arroser à la même fréquence

Au vu de ce que nous venons de vous expliquer, il est possible que vous vous demandiez: cela veut-il dire qu’il faut toujours arroser à la même fréquence? La réponse est NON.  Cette variable est conditionnée, non seulement par l'espèce cultivée mais aussi par un grand nombre de facteurs. Voici une petite liste qui vous permettra de savoir quand vous devrez arroser plus.

Conditions dans lesquelles vous devez augmenter l'arrosage

Durant les mois les plus chauds, les plantes ont besoin d'être plus hydratées car les feuilles éliminent plus de liquide et il y a une plus grande évaporation au niveau du sol.

Durant les périodes où il y a moins de pluie, vous devrez arroser assidûment pour suppléer au manque d'eau.

Les vents forts sèchent aussi les plantes. Les lieux habituellement venteux demandent un arrosage plus fréquent.

Durant les phases de floraison et surtout de fructification, les plantes ont besoin d'une plus grande quantité d'eau et d'un apport en nutriments.

Si le substrat du jardin est de type sablonneux vous devrez arrosez fréquemment vos plantes car ce type de sol retient à peine l'eau.

Quand les plantes sont en pot, la fréquence d'arrosage dépend de la taille du récipient. Plus le contenant sera petit, plus fréquemment il faudra arroser la plante.

Le matériel dont le récipient est fait est également important. Les pots en terre sont poreux, contrairement à ceux en plastique; c'est pourquoi la perte d'eau sera toujours majeure.

Si votre plante est en plein soleil, elle aura besoin de plus d'eau que si elle se trouve à l'ombre ou dans un endroit plus frais.

Arroser trop

Il est beaucoup plus grave d'arroser trop que de ne pas arroser assez. C'est pourquoi, en cas de doute, il est préférable d'attendre. Beaucoup plus de plantes meurent par excès de bonne volonté qu'à cause du manque d'eau.

En cas d'arrosage excessif, l'eau recouvre tous les espaces existant entre les particules du substrat, expulsant l'air au dehors. Les racines de la plantent ne peuvent plus respirer et meurent. La saturation en humidité du sol peut aussi provoquer l'apparition de maladies fongiques ou de nématodes qui abîmeront les racines. Attention!

Dans ce cas, les symptômes de la plante sont identiques à ceux provoqués par le manque d'eau - la plante se fane et ses feuilles tombent. C’est pourquoi beaucoup arrosent encore plus pour y remédier, aggravant en fait le problème.

Que devez-vous faire si vous avez trop arrosé?

Récupérer une plante dans ces circonstances est plus compliqué que si vous avez oublié de l'arroser. Si elle est en pot, retirez-la de celui-ci avec beaucoup de précautions et enveloppez la motte de terre de papier journal, qui absorbera l'excédent d'eau. Changez le papier quand il est imbibé d'eau et répétez l’opération jusqu'à ce que vous ayez extrait tout le liquide possible. Laissez ensuite la plante se sécher et ne l'arrosez plus durant un certain temps.

Si la plante continue à se détériorer, il est possible que la racine ait été infectée par un champignon. Dans ce cas, les choses sont plus compliquées mais vous pouvez la traiter avec un fongicide.

Une autre conséquence des arrosages à répétition est le lavage des nutriments du substrat. Ceci est particulièrement préoccupant si les plantes sont en pot. Pour remédier à cette déficience, il faudra ajouter de l'engrais liquide de temps en temps à l'eau d'arrosage - toutes les 2 à 3 semaines, de préférence. La dose adéquate est toujours indiquée par le fabriquant sur l'emballage du produit.

Le manque de drainage

Les problèmes d'accumulation d'eau due à un drainage inapproprié sont intrinsèquement liés au point précédent. Pour éviter ces problèmes, faites quelques trous sur les bacs avant de planter et utilisez toujours le substrat indiqué pour chaque espèce. Les cactus et les plantes grasses, par exemple, ont besoin d'un sol peu compact car ils ne supportent pas bien l'humidité. C'est pourquoi le substrat le plus indiqué est un sol de type sablonneux qui retient moins l'eau.

Ne pas retirer les soucoupes remplies d'eau d'arrosage risque de provoquer le pourrissement des plantes. Laisser les soucoupes en place n'est conseillé que pour les espèces qui ont besoin d'humidité ambiante. C'est une alternative ou un complément à la pulvérisation des feuilles pour les plantes d'intérieur sensibles. Pour le faire correctement, la base du pot ne doit jamais entrer en contact direct avec l'eau mais être placée sur une couche de graviers, par exemple.

Comme vous le voyez, arroser les plantes n'est pas aussi simple qu'il pourrait sembler. Tous les végétaux ne doivent pas être arrosés de la même façon, ni à la même fréquence. De plus, les conditions climatiques extérieures jouent également un rôle. En définitive, seule la pratique vous permettra d'acquérir l'expérience nécessaire mais, pour l'instant, vous disposez de ce petit guide…

Les plus populaires dans cette catégorie

Image par défaut

Diagnostiquer votre plante malade

Vos plantes peuvent avoir toutes sortes de…
Image par défaut

Astuces pour récupérer une plante malade

Si vous avez une plante malade, vous devrez faire…
Image par défaut

Excès d'arrosage des plantes, symptômes et solutions

Signes et solutions de l'excès d'eau La majorité…