Les parents hélicoptère

Surprotecteurs et indiscrets, les parents hélicoptères sont un phénomène de la société actuelle qui, bien que cela semble bizarre, est déjà parmi nous, dans notre famille et chez nos amis. Les parents hélicoptères ont tendance à superviser sans cesse la vie de leurs enfants, les avertissant de tous les dangers, les empêchant de parler de certaines erreurs, réparant tous leurs impairs et boycottant même leur capacité de décision au niveau du choix de leurs amitiés ou de leur petit(e) ami(e), quand ils sont adolescents.

Jusqu’à quel point sommes-nous des parents hélicoptères ?

Où se trouve le point d’équilibre entre aider son enfant et le protéger ou le surprotéger ? Les psychologues ont défini trois catégories de parents hélicoptères :

1. La première est celle dite de « l’hélicoptère de combat ». Ces parents se lancent en piqué et se battent pour leurs enfants. Il s’agit habituellement des parents hélicoptères qui aident le moins leurs enfants, selon les employés et directeurs d’écoles.

2. La deuxième catégorie est celle des parents dits « hélicoptères de trafic ». Dans ce groupe, on trouve les parents qui guident leur enfants, leur montrent le chemin qui leur semble le plus approprié et les aident à prendre les décisions qui leur semblent les plus justes tout au long de leur vie. La différence entre l’hélicoptère de combat et l’hélicoptère de trafic est que ce dernier permet finalement à l’enfant de suivre son propre chemin.

3. Le troisième type de parents surprotecteurs est celui de l’ « hélicoptère de sauvetage ». La fonction de ce type de parents est de retirer leurs enfants des situations de crises et de les mettre en lieu sûr ou de leur donner les moyens de retomber sur leurs pieds ou de se relever.

Les parents hélicoptères sont profondément dédiés à leurs enfants et leur sens du devoir en tant que parent va bien au-delà du fait de leur procurer un bon environnement et une bonne éducation. Les enfants de parents hélicoptères ont confiance dans les capacités de jugement de leurs parents et les consultent toujours quand ils doivent prendre une décision. C’est quelque chose qui choque beaucoup les personnes ayant vécu une rébellion enfants-parents, principalement au moment de l‘adolescence.

Cependant, ce n’est que lorsque les parents entravent la capacité de leurs enfants à se débrouiller seuls que la parentalité hélicoptère devient un problème, selon certains experts. Cette surprotection physique et morale implique le fait d’être en contact permanent avec eux, ce que facilite beaucoup l’utilisation du téléphone portable. De plus, cette attitude est directement liée à un niveau élevé d’exigences scolaires. Les parents hélicoptères attendent le meilleur de leurs enfants et font pression sur eux pour qu’ils fassent le plus d’efforts possibles. Ceci concerne aussi les études, où ils exigent les meilleurs résultats, ce qui provoque un état de stress, de manque d’adaptation sociale et d’anxiété chez les enfants.

Le fait est que la pression des parents hélicoptères sur les enfants ne se limite pas à la seule enfance : nous avons continué à creuser la question et avons remarqué que la parentalité hélicoptère pose aussi un problème lors de la recherche du premier emploi. Certains parents accompagnent leurs enfants aux entrevues de travail, réalisent le suivi de celles-ci et vont même jusqu’à appeler les possibles employeurs pour savoir ce qu’ils pensent de leurs enfants et comment s’est passé l’entrevue. Cette attitude empêche les enfants de prendre leurs propres décisions, de résoudre leurs problèmes, d’assumer leurs responsabilités et d’être indépendants.

Les plus populaires dans cette catégorie