A quel point les tatouages sur les biceps font-ils mal ?

Les bras sont souvent visibles et sont donc un endroit parfait pour placer des œuvres corporelles que vous pourrez ensuite montrer au monde entier. Cependant, certaines personnes s’inquiètent du degré de douleur inhérent aux tatouages sur les biceps et désirent savoir à quel point ils font mal.

Cet article vous dira tout sur les tattoos des biceps et sur le degré de douleur qu’ils pourraient vous causer. Si vous êtes décidé à vous faire tatouer à cet endroit mais que vous êtes préoccupé par la douleur, lisez ceci.

tatoueur 4 biceps

Les tattoos sur les biceps sont-ils très douloureux ?

Ceux d’entre vous qui aiment les tattoos savent certainement qu’ajouter un peu d’encre sur les biceps peut mettre en avant la musculature et la beauté des bras, révélant le côté stylé de la personne tatouée. Le dessin peut aussi dévoiler certains détails de sa personnalité.

Quel que soit l’endroit où vous vous ferez tatouer, vous serez confronté à un certain niveau de douleur. Certaines parties du corps sont plus sensibles que d’autres mais le niveau de douleur dépendra aussi de vous, en tant qu’individu.

Nous sommes tous différents et certains d’entre nous tolèrent mieux la douleur que d’autres. Ceux qui se sont déjà fait tatouer trouvent parfois la douleur assez thérapeutique. Les tatouages les plus douloureux sont ceux placés près des os ou à des endroits qui possèdent beaucoup de terminaisons nerveuses.

En matière de douleur, il y a deux aspects à considérer : le seuil de douleur et la tolérance à la douleur. Le seuil de douleur, c’est quand un stimulus nous fait ressentir de la douleur ; la tolérance, c’est la quantité de douleur que nous pouvons supporter.

Certains affirment que c’est une question de puissance de l’esprit sur la matière. Il existe des études montrant que vous pouvez utiliser votre esprit pour contrôler le niveau de douleur que vous ressentez lors d’un stimulus douloureux. C’est souvent la raison pour laquelle vous pouvez voir certains s’asseoir confortablement, détendus, lorsqu’ils se font tatouer. Ils contrôlent leur esprit et lui disent que la procédure n’est pas douloureuse.

Lorsque vous vous faites tatouer le bras, certaines zones ne sont pas trop douloureuses : c’est le cas de l’extérieur du bras. L’intérieur, cependant, c’est une toute autre histoire, étant donné que deux des trois nerfs principaux du bras passent par l’intérieur du coude.

Si le nerf est touché, vous sentirez la douleur dans le bras tout entier. Et, comme les nerfs passent au niveau du biceps, vous faire tatouer à cet endroit peut être inconfortable et assez douloureux.

Que faire pour que les tattoos sur le biceps fassent moins mal

Lorsque vous vous préparez à la séance de tatouage, vous pouvez faire plusieurs choses pour mieux gérer la douleur. Celles-ci ne la supprimeront mais vous aideront à améliorer votre expérience.

S’il s’agit de votre premier tatouage, vous vous sentirez un peu inquiet et désirerez savoir à quoi vous attendre. Adressez-vous à votre artiste tatoueur et posez-lui toutes les questions que vous pourriez avoir. Cela vous aidera à réduire votre niveau d’anxiété.

Se faire tatouer est douloureux, quel que soit l’endroit tatoué. Par chance, vous avez connu des souffrances bien pires et vous y avez survécu. Ce n’est pas non plus comme accoucher ou se casser le bras. Si vous parlez avec des tatoueurs ou des personnes tatouées, vous découvrirez vite que ce n’est pas si terrible.

Pensez bien au dessin, à la taille et à la couleur, car ces choix influenceront aussi le niveau de douleur que vous devrez supporter. Les petits dessins de couleur uniforme font moins mal que les grandes compositions colorées et détaillées.

Les tattoos dans les tons noirs et gris sont souvent moins douloureux et plus rapides à compléter. Les grandes étendues colorées obligeront l’artiste à repasser plusieurs fois sur la zone.

Faites un bon repas avant de vous faire tatouer, car vos niveaux de sucre dans le sang vont chuter durant la session. Cela vous aidera à être plus relax et vous n’aurez pas de nausées ni de vertiges.

Portez des vêtements confortables qui vous permettront de vous asseoir sans être trop serré et sans avoir trop chaud, ni trop froid. Certains aiment écouter de la musique avec des écouteurs et d’autres prennent même un livre avec eux pour pouvoir lire.

Demandez à votre artiste tatouer si vous pouvez prendre quelque chose pour vous aider à vous détendre. Mais n’oubliez pas que votre bras devra rester complètement tranquille durant la session.

Certaines personnes aiment sucer des bonbons pendant qu’on les tatoue, d’autres préfèrent presser une boule antistress. Vous pouvez même avoir un spinner pour doigt. Tout ce qui peut vous aider à vous détendre et à penser à autre chose que la douleur vaut la peine d’être essayé.

Durant la session, contrôlez votre respiration, cela vous aidera à vous détendre. Lorsque l’artiste travaillera sur une surface plus sensible, exhalez et respirez au travers de la souffrance. Ne retenez pas votre souffle, car cela peut accentuer la souffrance.

Si vous avez besoin de faire une pause durant la procédure de tattoo, faites-le. Cela vous aidera à reprendre vos esprits et vous pourrez mieux vous concentrer sur la gestion de la douleur. Il est préférable de prendre une pause plutôt que de gigoter sur la chaise. Si vous bougez, vous pouvez faire faire une erreur à l’artiste, ce qui prolongera la procédure.

Tous ces conseils sont de précieux aides qui vous permettront de mieux gérer la douleur des tatouages sur les biceps. Le plus important est de se souvenir de rester aussi détendu que possible. Concentrez-vous sur la gestion de la souffrance et votre passage sur la chaise du tatoueur en sera grandement facilité.

Les plus populaires dans cette catégorie