Comment cesser d’être amoureux de quelqu’un : 4 trucs scientifiques

Si vous n’arrivez pas à vous quitter quelqu’un de la tête, voici quelques petits conseils salvateurs.

L’amour a toujours été défini comme un sentiment impossible à contrôler. Il arrive comme un phénomène météorologique, nous affecte d’une façon qui dépend de notre personnalité et de nos différentes expériences amoureuses et, parfois, s’en va.

Cependant, quelque fois, être amoureux est clairement contre-productif. Nous savons que, même si ressentir ce type d’affection pour quelqu’un n’est pas quelque chose de bon pour nous, arrêter de le faire une option qui est dépasse nos possibilités. Mais gardez l’espoir, car il existe bien certaines conduites et astuces qui vous permettront de cesser plus rapidement d’être amoureux de cette personne.

femme apres une rupture

Lorsque cesser d’être amoureux est la meilleure option

Cela peut sembler cru mais arrêter de ressentir de l’amour pour quelqu’un peut même être bon pour la santé. Cela est clairement le cas lorsqu’il existe une relation de couple toxique où les abus et la violence physique et verbale sont monnaie courante, mais aussi lorsque l’amour ressenti n’est pas réciproque.

Mais le cours de nos pensées ne va pas toujours dans la direction que nous voulons, ni vers ce qui nous apporte le plus de bien-être. Car les souvenirs, les idées et les images qui passent par nos têtes ont tendance à échapper à notre contrôle.

Nous pouvons plus ou moins décider sur quels détails ou aspects centrer notre attention mais les sujets qui occupent nos pensées, nous n’en décidons généralement pas nous-mêmes. Ou, plus exactement, nous pouvons choisir d’appeler certains souvenirs et de les analyser, mais nous n’avons pas le pouvoir total de les faire s’en aller et nous ne pouvons pas non plus empêcher que, de temps en temps, ils nous assaillent par surprise : cela fait partie du fonctionnement normal de notre cerveau.

Cependant, le fait que cela soit normal ne veut pas dire que, dans certaines circonstances, ces pensées ne deviennent pas un véritable cauchemar : particulièrement si ces souvenirs concernent des relations passées, des déceptions amoureuses ou des cœurs brisés.

Ainsi donc, comment pouvons-nous donc agir à ce niveau ? Vouloir cesser d’être amoureux est plus facile à dire qu’à faire, mais cela ne signifie pas qu’il soit impossible d’affaiblir ce type de sentiments pour récupérer un peu de bien-être et d’autonomie personnelle. Voici donc quelques clefs pour y arriver :

1. Régulez le contact physique et visuel

Se regarder dans les yeux et se toucher sont deux situations particulières : toutes deux provoquent une forte augmentation de la production d’ocytocine dans notre sang. L’ocytocine est une hormone liée à l’affection et à l’établissement d’un lien de confiance. Une quantité plus élevée d’ocytocine dans notre sang et dans les espaces au travers desquels les neurones de notre cerveau communiquent provoque l’apparition des émotions et des conduites liées à l’amour. C’est quelque chose qui peut même se passer lorsque nous regardons certains animaux domestiques dans les yeux.

C’est la raison pour laquelle un des premiers pas à faire pour vous détacher de quelqu’un avec qui vous avez une relation nocive est de faire que le contact physique et visuel se fasse plus pauvre et plus rare, même si ce dont vous avez envie est exactement l’inverse.

2. Apprenez à vivre loin de l’autre

Un autre aspect important à considérer pour cesser d’être amoureux, c’est, au début, de nous faciliter les choses en évitant de voir la personne en question, au moins pendant plusieurs jours ou semaines. Si l’amour consiste, entre autres choses, à penser à cette personne durant une grande partie de la journée, pour inverser cette dynamique, il serait bénéfique de ne pas nous exposer à des situations qui nous mettront en sa présence.

Dans beaucoup de sens, l’amour fonctionne comme une drogue, car le fait de voir la personne que nous aimons, tout comme le fait de consommer une substance provoquant l’addiction, active le circuit de récompense de notre cerveau, qui est essentiellement basé sur la sécrétions d’un neurotransmetteur appelé dopamine.

C’est pourquoi le fait de réduire graduellement le nombre de fois où ce circuit s’activera est nécessaire pour que notre cerveau puisse s’habiter à notre nouveau style de vie. Mais c’est quelque chose de difficile à faire, qui demande de grands efforts de votre part. C’est pour cela qu’avant d’entreprendre cette tâche, nous vous conseillons d’imaginer avant toute chose les possibles bonnes excuses que vous risquez de vous inventer pour aller voir cette personne : cela vous permettra de les reconnaitre quand elles se présenteront à vous.

3. Reprenez des routines qui vous rendront indépendant(e)

Pour vous refaire une vie loin de la personne à laquelle vous pensiez habituellement, il est nécessaire, non seulement de cesser de penser à elle, mais aussi de trouver des activités qui vous distrairont de ces pensées. Si vous continuez à faire tout ce que vous faisiez quand vous étiez amoureux, votre cerveau se rendra compte que la seule pièce qui manque au puzzle, c’est la présence de la personne que vous avez perdue et cette incongruité sera une source de manque. En revanche, si vous ajoutez de nouveaux éléments de changement, cette phase de transition sera plus facile.

De plus, inventer de nouvelles façons de vivre au quotidien vous permettra de vous consacrer à des activités moins liées à la vie amoureuse, c’est pourquoi les possibilités de penser à la personne dont vous devez vous détacher diminueront, car les références à celle-ci diminueront.

En définitive, comme le proposaient certains psychologues de la conduite comme B.F. Skinner, si nous voulons que notre vie change, nous devons tenir compte du facteur suivant : ce qui est le plus important, c’est que notre entourage et nos activités habituelles changent : nous ne devons pas essayer de nous changer nous-mêmes sans bouger un seul muscle pour le faire.

4. Travaillez votre auto-estime

Parfois, l’échec d’un projet de relation avec quelqu’un est un coup dur pour notre auto-estime. C’est la raison pour laquelle il faut ajouter, aux modèles de comportement cités antérieurement, une constante évaluation de notre image personnelle et de notre auto-estime. Si vous ne le faites pas, vous aurez vite tendance à chercher désespérément à revenir avec la personne perdue, parce que vous ne vous sentirez pas très valorisé en tant que personne et afin de pouvoir mieux vous accepter vous-même.

C’est pourquoi vous devez essayer de faire l’analyse la plus froide et distanciée possible de qui vous êtes, de ce que vous faites et de ce qui vous définit, en tenant compte de ce par quoi vous êtes passé. En d’autres mots, il ne s’agit pas d’essayer de vous considérer comme une entité indépendante de votre entourage : ce qui est important, c’est que vous vous rendiez compte de la façon dont vous vous comportez avec les moyens dont vous disposez et en fonction de vos objectifs et de vos intérêts.

homme apres une rupture

Gérer l’attention

En lisant ces points essentiels pour cesser d’être amoureux, vous vous êtes probablement rendu compte que presque tous ont un point commun : l’attention. Être capable de gérer vos centres d’intérêt vous permettra de vous centrer sur les choses qui sont réellement nécessaires ou utiles et vous aidera à vous éloigner de la rumination, ce cercle vicieux qui fait que presque tout ce que vous faites ou percevez vous rappelle ce qui vous fait vous sentir mal : comme vous vous sentez triste, vous pensez à la cause de ce sentiment et comme vous pensez à la cause de votre tristesse, vous vous sentez triste.

La clef est donc d’intervenir tant au niveau de vos pensées que de vos actions, pour casser cette boucle apparemment infinie de comparaisons et de tristesse. Commencer à vous imposer une certaine discipline dans ce que vous faites, même si votre corps vous demande de faire autre chose, est fondamental pour arrêter d’être émotionnellement dépendant de la personne de laquelle vous avez été un jour amoureux/se. Et, évidemment, si vous pensez que le problème est tellement intense qu’il interfère totalement avec votre qualité de vie, vous devez envisager d’aller à des séances de psychothérapie. Dans tous les cas, le moteur de changement doit toujours venir de vous-même.

Les plus populaires dans cette catégorie