Que mangent les viscaches? Tout sur leur alimentation

Manuel G | mars 22, 2021

viscache

Les viscaches s'alimentent de pousses tendres, de racines, de graines, de bulbes et de fruits mais aussi de végétaux plus durs et plus coriaces.

Les viscaches sont des rongeurs qui vivent sur le continent américains, principalement dans les terrains secs et rocailleux. Ils ont un corps robuste, une grande tête, un gros museau aplati sur le devant, de longues moustaches, des grands yeux globuleux, des oreilles moyennement longues, une queue relativement courte et des pattes courtes avec des doigts et des griffes robustes. Leur pelage est dense et fin, généralement de couleur grisâtre avec des touches jaunâtres, brunâtres ou noirâtres.

Les viscaches vivent en groupe sous terre, creusant leur propre réseau de galeries nommé le " terrier de la viscache". Ces colonies peuvent compter jusqu'à 50 individus. Dans chaque terrier, il existe un système social complexe et hiérarchisé, sous la férule du mâle dominant. Les terriers peuvent avoir jusqu'à 15 entrées menant à de profonds tunnels très ramifiés pouvant parfois couvrir 15 à 20 mètres de terrain. Le climat qui règne dans le terrier est humide et tempéré, très différent des conditions climatiques extérieures.

Les viscaches sont des animaux ayant des habitudes de vie nocturnes bien qu'il soit parfois possible de les apercevoir en journée. Elles sortent de leur terrier pour s'alimenter, à la nuit tombante. Le mâle dominant, le plus vieux du groupe, sort en premier lieu pour s'assurer qu'il n'y a pas de danger et est ensuite suivi des autres rongeurs. La voracité des viscaches est considérable car, en un seul jour, elles peuvent consommer une quantité d'aliments correspondant à la moitié de leur poids. La femelle pèse entre 2,5 et 4kg et le mâle entre 4,5 et 8kg.

Face au danger, quel qu'il soit, elles émettent un puissant glapissement pour alerter les autres viscaches, qui se réfugient à toute allure dans le terrier. Outre leur excellente ouïe, elles jouissent d'un sens de l'odorat développé et d'une très bonne vue, qui lui permettent de déceler le moindre signe de danger.

Il semble que les viscaches n'hibernent pas, bien qu'elles migrent dans des zones à plus faible altitude en cas de conditions climatiques extrêmes.

Partager:

whatsappwhatsappwhatsappwhatsapp

Hits