Symbolique du cerf

Manuel G | décembre 16, 2020

cerf

Sa première représentation se trouve dans les peintures rupestres. Elle montre la transformation du jeune en adulte et, en même temps, l'étrangeté de l'arrivée de la vieillesse. De nombreuses cultures comparent le cerf à l'arbre de la vie et lui attribuent une signification liée à la fertilité.

Ses bois sont associés à la lumière et au scintillement du feu, c'est pourquoi on le considère de façon récurrente comme un animal de nature solaire et comme un médiateur entre les natures terrestres et célestes.

Il était considéré comme un ennemi du serpent et donc comme un protecteur de la lumière et de la brillance. Pour les peuples du lointain Orient et pour les cultures précolombiennes, le cerf représentait le renouvellement de l'esprit et du corps, en raison de la naissance des pousses de ses cornes.

Pour les classiques, le cerf était consacré à la déesse Artémise, protectrice de l'énergie végétative et à Diane la chasseresse.

Les Chinois interprétaient la signification du cerf de façon liée à l'infécondité et à la stérilité.

En revanche, les Bouddhistes affirmaient que c'était l'animal symbolisant la justesse des pensées et la probité.

Les tribus celtes voyaient aussi en lui un conducteur des esprits et il symbolisait la force de la lumière sur les ténèbres.

Les Romains et les Grecs parlaient du caractère mystique du cerf, qui savait reconnaître les différentes espèces de plantes curatives, grâce à sa parfaite intuition et à sa nature éclairante.

Il était considéré comme l'animal symbolique par excellence, en raison de son agilité et de sa beauté.

Le Christianisme l'associait au bien et à l'eau du baptême. Il était le principal ennemi du malin, représenté par le serpent.

Partager:

whatsappwhatsappwhatsappwhatsapp

Hits